Accueil » Techniques

Techniques

Techniques

Recherche de fuites d’eau, détection de fuites d’eau

Les techniques utilisées pour les recherches de fuites d’eau et d’infiltrations sont nombreuses.

Chacune de ces techniques est adaptée à une situation précises.

Les techniques employées par Détecte Fuite sont non destructives et respectueuses de l’environnement.

Caméra endoscopique avec sonde

La caméra endoscopique permet d’inspecter efficacement les conduits tuyaux et canalisations d’assainissement; nous possédons également une caméra avec une sonde. Cette sonde, qui émet une fréquence, nous offre un véritable gain de temps. En effet, lors de l’identification du problème dans la canalisation à l’écran, en passant simplement notre localisateur au-dessus, nous pouvons vous indiquer exactement ou est notre tête sondée.

caméra endoscopique avec sonde

Caméra thermique

Nous disposons d’une caméra ultra-perfomante FLIR spéciale pour le bâtiment. Rendre l’invisible visible La thermographie est une méthode reconnue pour mesurer et imager les températures de surface. Il s’agit d’une technique d’investigation non destructive utilisée pour localiser les pertes énergétiques à la surface des objets afin de diagnostiquer les points faibles et par la suite les endroits endommagés. Dans le bâtiment, la thermographie infrarouge est surtout utilisée pour la localisation des défauts d’étanchéité et d’isolation, mais également pour la recherche de fuites dans les réseaux de chauffage et les canalisations inaccessibles.

caméra thermique

Corrélation acoustique

Une fuite d’eau est source de bruit et génère des vibrations qui se propagent sur la canalisation. La technique de recherches de fuites consiste à poser deux capteurs distants sur la canalisation et une unité centrale de corrélation de bruit va analyser les ondes transmises et les vibrations pour calculer les distances entre les capteurs et la fuite.

corrélation acoustique

Détecteurs de métaux

Nous possédons le dernier localisateur de couvercles M 130 (détecteur de métaux) qui localise en profondeur et il est insensible aux métaux en surface, à l’humidité et aux variations de températures. Nous avons également le dernier Ferrotec 350 pour la localisation particulièrement efficace des objets disposés à la verticale (p. ex. tringles de vannes) jusqu’à une profondeur de 1.5 mètre. L’électronique spécifique réduit les affichages erronés dus à des objets tels que des capsules de bouteilles, des canettes de boisson ou autres petites pièces métalliques.

Détection électroacoustique

La technique de recherches de fuites (électroacoustique) par amplification des vibrations avec des microphones sismiques blindés est particulièrement adaptée à la localisation de fuites dans les sols et les murs. Le récepteur associé au micro de contact permet une écoute directe sur l´ensemble des points accessibles de la conduite (vannes, branchements, poteaux d’incendie ou toute pièce de fontainerie du réseau).

détection électroacoustique

Fluorescéine

Nous disposons d’une lampe à ultraviolets spécifique pour déterminer avec exactitude la présence de fluorescéine. La fluorescéine (C20H10Na2O5 ou 3H-xanthene-3-one) est une substance chimique complexe composée de deux molécules de phénols liées à un cycle furane lui même relié à un acide benzoïque. Cette substance dérivée du xanthène, acide, de couleur rougeâtre vue en transparence, est verte-fluo vue par réflexion de la lumière du jour, émet une lumière réfléchie de fluorescence lorsqu’elle est excitée sous les ultraviolets. Sa couleur étant visible même à faible dose, la fluorescéine est utilisée pour tracer les cours d’eau souterrains, des résurgences, des fuites, etc. De la même façon, la fluorescéine est utilisée pour les tests sur les réseaux d’eaux usées, pour retrouver le cheminement de réseaux mal connus, identifier les inversions entre réseaux d’eaux usées et pluviales, etc.

fluorescéine

Fumigène

Nous sommes équipés du système fumigène permanent sans utilisation de cartouches fumigènes, production de fumée illimitée. Il s’agit d’un appareil produisant une fumée épaisse grâce à un produit fumigène spécial. Un mélange air-fumée est insufflé dans les espaces creux au moyen d’un surpresseur intégré, pour être plus précis d’une turbine spécialement étudiée pour la recherche de fuites.

Gaz traceur

Détection de fuites à l’hydrogène (gaz traceur) Ce style de recherche permet de certifier au mieux le point de fuite. Cette méthode est idéale pour les conduites en P.E (plastique), PVC mais aussi avec des conduites métalliques. Le procédé est simple, rapide et efficace. Le mélange de gaz traceur peut être injecté dans toutes les conduites à tester afin de relever les éventuelles chutes de pression. Même en présence de fuites infimes, le mélange de gaz s’échappe et peut être détecté à l’aide de sondes. Ces tests peuvent aussi être effectué avec des conduites sous pression.

gaz traceur

Générateur haute-fréquence

Nous sommes équipés d’un générateur à haute fréquence qui délivre un signal électrique modulé sur la terre du bâtiment. Ce signal est transmis au point de fuite par la canne de détection ou plus précisément par le film d’humidité sur la surface du toit. Le récepteur réglable perçoit ce signal de manière précise. A l’endroit de la fuite, le circuit électrique est fermé. Un signal acoustique et le déplacement de l’aiguille sur le cadran de mesure de boitier mobile témoignent de la modification de la conductivité par rapport au point d’infiltration.

Localisation de conduite

Avec un générateur du système Utilitrac®, on injecte un courant alternatif sur la conduite à localiser. Ce courant génère un champ électromagnétique autour du conducteur que l’on recherche. Avec les éléments de réception on localise ce champ et on détermine la position, la direction et la profondeur de la conduite. Même sans générateur, on localise le champ généré par le courant qui circule dans les câbles électriques, ou dans les canalisations sous protection cathodique. Les réseaux de conduites et câbles traversés par des ondes Basses Fréquences sont également localisables. La localisation de conduites en PVC, PE, AC, béton ou grès est possible en utilisant le système de SONDE EN FIBRE DE VERRE. Le furet en fibre de verre avec conducteurs incorporés, relié à un système d’émission devient localisable. En vissant une bobine d’émission en bout de sonde, son extrémité peut être localisée précisément. Nous possédons une sonde d’une longueur de 100 m. Nous possédons également l’UT 9000. Un système de localisation de pointe, qui répond entièrement à toutes ces exigences grâce à son concept novateur et pose de nouveaux jalons dans la localisation des conduites et câbles enterrés.

Logger de bruit

Logger de bruit pour la surveillance des réseaux de distribution d’eau : robuste – pratique – fiable Détection précoce des fuites d’eau Les fuites des réseaux de distribution d’eau peuvent causer des pertes d’eaux considérables. Grâce à la surveillance systématique du réseau avec les loggers de données SePem®, vous identifiez les fuites existantes de façon fiable, et détectez de façon précoce les nouvelles fuites, bien plus rapidement qu’avec les méthodes courantes.

logger de bruit

Mesure de pression

Si une conduite défectueuse présente un fort dénivelé, il est possible de déterminer le niveau du dommage par mesure de pression. Ce procédé ne permet généralement d’effectuer qu’une localisation grossière de la fuite. Mais la mesure fournit un indice utile à partir duquel la localisation peut continuer à l’aide d’appareils acoustiques.

Point de rosée

A l’aide de notre caméra thermique “spécial bâtiment”, il nous est possible de vous indiquer si certaines zones de votre habitation présentent un risque de point de rosée. Théoriquement : Tout air contient de la vapeur d’eau avec des quantités variables. Le point de rosée indique la quantité d’humidité dans l’air. Plus le point de rosée est haut, plus la teneur en humidité de l’air à une température donnée est élevée. Réciproquement, le point de rosée de l’air humide sera plus haut que le point de rosée de l’air sec. La température du point de rosée est définie comme la température à laquelle l’air devrait se refroidir (à la pression constante et au contenu constant de vapeur d’eau) afin d’atteindre saturation. Un état de saturation existe quand l’air contient la quantité maximum de vapeur d’eau possible à la température et pression existantes. La condensation de la vapeur d’eau commence quand la température de l’air est abaissée à son point de rosée et plus. Le point de rosée, comme d’autres mesures d’humidité, peut être calculé à partir des lectures prises par un aréomètre.

point de rosée

techniques recherche détection de fuite d'eau

Partager